Votre panier

Entreprise Française 🇫🇷

–15% MAINTENANT AVEC LE CODE SOLDES15

17 techniques pour apprendre à peindre un tableau

Peindre un tableau est une excellente activité artistique qui peut devenir très rentable lorsque les œuvres sont appréciées. Cependant, au-delà de l’avantage financier qu’elle peut procurer à l’artiste, la peinture de tableau est un véritable chemin intime vers son être intérieur. Peindre un tableau, c’est pouvoir exprimer sa créativité. Donner libre cours à son imagination, transposer sur un support extérieur ses sentiments, sa personnalité. Afin de révéler le Pablo Picasso ou le Léonard da Vinci qui sommeille en vous, vous allez devoir maîtriser les techniques nécessaires pour apprendre à peindre un tableau.

Bien choisir ses peintures et ses pinceaux

Il existe trois peintures fondamentales pour le tableau : l’aquarelle, l’acrylique et l’huile. L’aquarelle est la plus abordable pour les débutants. Elle existe en une vaste palette de couleurs et s’utilise avec un pinceau mouillé ou une palette diluée lorsqu’elle se trouve dans son état brut. L’acrylique donne mille possibilités aux amateurs et aux professionnels. C’est la peinture parfaite pour bien faire ressortir chaque détail. Elle sèche rapidement donc c’est l’idéal pour peindre en plusieurs couches. La peinture à huile est pour les peintres confirmés. Elle est la meilleure en termes de performance et également la plus onéreuse du marché. Ce n’est pas la plus aisée pour les débutants.

L’aquarelle s’utilise idéalement avec des pinceaux à pointe ronde alors que les pinceaux à pointe plate conviennent mieux pour l’acrylique. Quant à la peinture à huile, elle s’applique plus aisément avec des pinceaux Filbert. Choisissez une toile tendue sur châssis pour la peinture à huile et la peinture acrylique. Quant à l’aquarelle, elle s’utilise sur du papier spécial aquarelle.

Les premiers gestes

dans un atelier, des personnes peignent des tableaux sur des supports en bois.
Votre atelier doit être lumineux et spacieux

Débarrassez l’atelier de tout objet que vous craignez de tacher. Prenez des dispositions pour que les jets de peintures n’atteignent pas les surfaces sensibles. Veillez à ce que l’atelier soit dans un lieu spacieux et lumineux. Un chevalet vous sera très utile, à défaut d’avoir de l’espace plane et dure.

Esquissez votre œuvre sur la toile ou du papier

Il s’agit d’une étape importante, mais non indispensable. Il est bien possible de peindre à main levée, mais pour un début, c’est toujours bon de faire une première esquisse de votre ouvrage sur du papier. Peu importe que cette esquisse soit grossière. Elle vous servira de repère pour la reproduction sur toile. Pour certains objets tels une fleur, vous n’êtes pas tenu de mettre tous les détails sur l’esquisse. Un conseil: la tâche vous sera plus facile si vous avez déjà une ébauche sur papier.

Tracez les contours de votre sujet sans porter attention aux détails. Identifiez la source de lumière et les jeux d’ombre.

Préparez vos couleurs avec autant de nuances que vous souhaitez. Les peintres perfectionnistes utilisent exactement les mêmes couleurs que sur le modèle de façon à avoir une représentation fidèle. Certains, par contre, préfèrent faire preuve d’un peu d’innovation. En peinture, tout est permis. Il n’y a que votre volonté qui compte.

Ne videz pas tout de suite des tubes entiers de peinture. Mélangez les peintures en petites quantités et testez le résultat sur un fond blanc. Vous saurez ainsi si le résultat vous convient. Pour ne pas gaspiller de peinture, il faut prévoir autant que vous le pourrez, la quantité exacte dont vous aurez besoin pour votre travail.

Adoucissez les couleurs trop vives avec une pointe de blanc ou de noir. Lorsque vous mélangez deux couleurs diamétralement opposées, tel que le rouge et le blanc ou le blanc et le noir, vous obtenez un éventail de possibilités infinies.

Apprenez d’abord à vous servir de votre pinceau

Vous devez apprendre à manier vos pinceaux et à les entretenir avant même de commencer par peindre des sujets. Commencez par tracer des lignes fluides et régulières avec cet outil et apprenez à prélever la quantité exacte de peinture dont vous aurez besoin pour chaque touche.

Procédez par petites touches. Vos coups de pinceau doivent être courts et légers, alternés avec de longues touches plus appuyées. Aussi, évitez de surcharger votre toile avec de la peinture. Appliquez juste la quantité minimum. Servez-vous de plusieurs types de pinceaux et variez vos techniques pour de meilleurs effets et textures.

Commencez par le fond

La technique la plus facile, c’est de peindre le fond en première position. Il faut aller de l’arrière-plan vers l’avant-plan. En effet, un tableau en profondeur s’obtient en superposant les couches (celles du dessous en premiers, et celles supérieures après). Ce procédé permet d’avoir une peinture bien détaillée. Si vous procédez à l’inverse, le résultat risque d’être déséquilibré. Toutefois, il n’y a pas de manière standard de procéder. N’hésitez pas à essayer plusieurs techniques pour trouver celle qui vous met le plus à l’aise. Ce qui est difficile pour le peintre le plus reconnu peut être facile pour un débutant.

Choisir son sujet

Pour peindre, il faut avoir le tableau, le matériel de travail et bien entendu, ce que vous souhaitez représenter. Posez-vous la question du modèle à dessiner. Voudriez-vous peindre une nature morte ? Une personne ? Un animal ? Désirez-vous vous inspirer de photo ou de tableau existant ? Réfléchissez et faites le choix de votre sujet. Surtout, ne vous tracassez pas et ne vous faites pas de nœuds au cerveau à cause de cela, car vous pouvez faire un sujet, ensuite, un autre, refaire, recommencer, autant de fois que vous le désirez. Voici des techniques à adopter selon chaque type de sujet.

Peindre un paysage

17 techniques pour apprendre à peindre un tableau Technique
17 techniques pour apprendre à peindre un tableau

Le paysage est le meilleur sujet pour un peintre débutant. En effet, il permet de révéler vos talents cachés tout en exprimant votre amour pour la nature. Attention, il faut de la perspective et de la profondeur pour réussir ce genre de tableau. Pour fidèlement retranscrire toute la beauté sur une toile, il faut avoir un œil d’artiste et certaines techniques.

En premier, sachez que pour peindre un paysage époustouflant, vous n’avez nullement besoin de vivre au pied d’une montagne ou dans un village. Vous pouvez peindre votre abri de jardin ou le pré à côté juste en trouvant une perspective intéressante. Pour que votre tableau ait de la valeur, il faut également représenter l’influence humaine. Pour ce faire, faites figurer des panneaux publicitaires, des routes ou des voitures sur le tableau.

Faire un portrait

Il peut s’agir de celui d’une personne, d’un enfant ou d’un animal. Il doit être exposé à la lumière tandis que le fond doit être sobre pour vous permettre de bien cerner le modèle. Si vous n’avez pas la main aiguisée et les meilleures techniques pour cerner votre sujet en détail, optez pour une approche impressionniste. Celle-ci consiste à se concentrer plus sur l’essence du sujet plutôt que sur les détails liés à la perfection. Si vous avez l’œil entraîné, ne lésinez pas sur les détails, car ils sont d’une importance capitale dans le portrait. D’ailleurs, les meilleurs peintres de la Renaissance ont pour la plupart suivi une formation en gravure et en orfèvrerie afin d’acquérir l’art du détail. Sachez qu’il n’existe pas de façon standard de s’y prendre en portrait.

Étudiez le dessin d’après nature ou d’après photographie. Cette dernière option favorise le modèle qui ne sera donc plus obligé de rester immobile des heures durant. Vous pouvez aussi faire de l’auto portrait. Installez-vous confortablement devant un miroir et peignez votre propre image. Ce style est assez dynamique et devient très prisé par beaucoup.

Peindre une nature morte

Il s’agit de rassembler des objets de façon esthétique et élégante sur un support puis de reproduire l’image (fleurs, jouets, fruits, etc.).

Peindre en musique

Ici, il s’agit de faire dans l’abstrait. Vous n’avez aucune image devant vous, vous peignez ce que vous entendez en fructifiant votre imagination.

En peinture, il n’y a aucune limite. Donc, peu importe votre matériel et votre modèle, sachez que vous n’êtes tenu à rien. Vous pouvez ne pas reproduire à l’identique le sujet. Osez mettre des détails inédits si cela vous chante. L’art n’a pas de limite.

Peignez le tableau

Maintenant, place à la pratique. La première chose à garder en tête, c’est d’être confiant. Vous n’êtes en concurrence avec personne. Ne vous mettez aucune pression et dites-vous que seule votre envie compte. Commencez doucement, et utilisez la peinture en petite quantité. Choisissez votre sujet et concentrez-vous dessus. Si vous n’avez pas de modèle précis en tête, vous pouvez simplement vous représenter le fruit de votre imagination et vous laisser guider par votre pinceau. Si par contre vous avez déjà une esquisse, c’est également génial. Le travail sera plus facile.

Commencez par mettre le fond. Superposez ensuite les couleurs et les formes pour obtenir un tableau plus profond. Surtout, il faut travailler plus délicatement la perspective du tableau afin de le rendre plus dynamique. Restez fidèle à cette perspective en mettant entre les éléments du tableau un espace adéquat. Attention, les éléments ne doivent aucunement être équidistants les uns des autres. Autrement, votre peinture va perdre de sa profondeur. Les éléments à l’arrière-plan doivent avoir une taille plus petite que les éléments plus proches.

Ajoutez de la couleur

Partez de la couleur la plus claire vers la couleur la plus sombre. En effet, c’est plus facile de recouvrir les couleurs claires avec celles qui sont foncées. L’inverse peut aussi se faire, mais peu de débutants pourront réussir ce coup. N’allez pas avec empressement. Mélangez de petites quantités au fur et à mesure que vous peignez. Lentement et avec assurance.

Utilisez le pinceau pour ajouter de la texture.

Avec des touches courtes, votre peinture aura l’aspect d’une fourrure. Des touches longues vont au contraire lui conférer un aspect lisse, dense et plat. Si par moment vous remarquez que vous avez utilisé trop de peinture sur une certaine partie, ne changez pas de toile pour autant. Les perfectionnistes passeront peut-être des heures à essayer de rattraper ce genre d’erreur, mais le mieux est de finir le tableau puis de revenir après pour constater si oui ou non il a négativement influé sur le résultat final.

Travaillez une partie à la fois

La plus grande erreur que commettent les débutants, souvent poussés par l’excitation, c’est de vouloir peindre tous les détails en même temps. Le mieux pourtant, c’est de travailler les éléments du tableau l’un après l’autre. Concentrez-vous sur une seule partie, finissez-la et allez sur une autre. Ceci dit, certains artistes préfèrent travailler sur plusieurs éléments du tableau à la fois, mais sachez que c’est plus facile de terminer une partie avant d’attaquer la suivante. Tout dépend de vous. Pendant que vous peignez, il faut prendre du recul à des moments donnés afin d’apprécier de façon globale votre travail. Cette vue d’ensemble vous communiquera de nouvelles idées et vous permettra de mieux fructifier votre imagination.

Rendez votre tableau vivant

Il ne faut pas seulement mettre en avant le sujet central de votre peinture. Tout le rendu final doit attirer l’attention, même si vous décidez de peindre une nature morte. La structure, la base doit être parfaitement agencée. Surtout, ne vous découragez pas. Il n’est pas facile de peindre un tableau. Du moment où vous avez tout le matériel nécessaire, sachez qu’avec du temps et de l’entraînement, vous parviendrez à vous améliorer. Essayez de varier et de ne pas vous limiter à un seul style de tableau. Avec de la persévérance, vous allez acquérir plus d’aisance.

A lire également : Comment accrocher un tableau lourd ?

Des astuces pour perfectionner votre travail

Il existe des trucs que vous devez absolument maîtriser avant de pouvoir rendre vivant votre tableau.

Le lavis

Il s’agit d’une couleur passée à dilution. Pour l’acrylique, on se sert souvent de l’eau alors que vous la peinture à huile, cela se réalise avec du solvant essence de térébenthine. On se sert du lavis pour recouvrir une toile blanche et pour réaliser une esquisse de la représentation.

Le glacis

Il permet de renforcer la valeur tonale ou de modifier une couleur. Le glacis est tout comme le lavis, une couche de peinture diluée sauf qu’elle s’applique sur une couche de peinture qui a déjà séché.

Réaliser un fondu

Il s’agit de mélanger deux couleurs l’une dans l’autre comme par exemple un fondu jaune orangé. Le dégradé est presque une technique de la même famille, mais ici l’une de ces couleurs doit être blanche.

Le mélange de couleur

Les couleurs sont mises sur le bord de la palette afin de faciliter les mélanges. Au moment de peindre, il faut réaliser le mélange en respectant cet ordre.

Vernir un tableau

Pour accentuer la beauté de votre œuvre, vous pouvez vernir le tableau. Il existe trois types de vernis pour tableau : le mat, le brillant et le satiné. Ils jouent tous un double rôle : un rôle esthétique et un rôle protecteur. Par ailleurs, un tableau verni est plus facile à nettoyer. N’hésitez donc pas à vous en servir, surtout lorsque vous peignez avec de la peinture à huile ou de la peinture acrylique. Attendez que votre peinture sèche bien et servez-vous d’une bombe ou d’un pinceau pour mettre le vernis. Au premier coup, vous aurez peur de tout gâcher de votre travail de longue haleine, mais n’ayez aucune crainte. Le vernis, loin d’effacer vos efforts de longs jours, ne fera que le sublimer.

Ce qu’il faut savoir sur le bon agencement des couleurs

Quand vous commencez par peindre, vous avez l’impression, en observant plus profondément vos premières œuvres, qu’elles manquent de couleur. En fait, ce n’est pas tant les couleurs qui font défaut, mais la manière de les agencer et de les appliquer. Il existe des couleurs primaires, des couleurs secondaires et des couleurs tertiaires. Si vous ne savez pas comment les utiliser, vous risquez parfois de faire n’importe quoi et de vous mêler les pinceaux.

Les couleurs primaires ne s’obtiennent pas par mélange. Il en existe trois : le jaune, le cyan et le magenta.

Les couleurs secondaires s’obtiennent lorsqu’on mélange deux à deux les couleurs primaires. Il existe également trois couleurs secondaires qui sont : le vert qui est un mélange de cyan et de jaune, le violet qui est un mélange de magenta et de cyan et l’orange qui est un mélange de jaune et de magenta. Enfin, les couleurs tertiaires s’obtiennent en mélangeant les couleurs secondaires avec les couleurs primaires. Les couleurs tertiaires sont au nombre de 6 : bleu-vert, rouge-violet, bleu violet, jaune vert, jaune orangé, rouge orangé.

Les meilleures associations de couleur

Il s’agit de différentes techniques permettant de mettre plus d’harmonie dans un tableau. Elles se basent sur la disposition de la roue chromatique de couleurs. Voici les meilleures associations qui marchent :

  • Les couleurs complémentaires : elles sont disposées l’une en face de l’autre sur la roue chromatique. C’est le cas par exemple du bleu et de l’orange.
  • Les couleurs complémentaires adjacentes. Elles constituent un choix parfait pour une peinture harmonisée.
  • Les diades. Il s’agit de deux couleurs séparées à leur milieu par une autre sur la roue chromatique.
  • Les triades. Il s’agit de trois couleurs différentes situées l’une près de l’autre sur la roue.
  • Les tétrades (4 couleurs forment une belle harmonie).

Apprendre à peindre un tableau

Voilà. Vous êtes désormais parfaitement aguerris pour commencer par dessiner tout ce qui vous vient à l’esprit. Surtout, gardez en tête que la peinture est un art sans limites. Ne vous laissez donc pas décourager par qui que ce soit. La peinture, c’est l’art d’exprimer son « moi » de façon visuelle. Il n’y a donc que votre imagination qui compte. Projetez sur le tableau vos idées, et aidé des techniques précédemment citées, essayez de donner vie à votre œuvre. Bonnes chance et… à vos pinceaux.

Et vous, comment avez-vous procédé pour vos premiers pas dans la peinture ? N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience dans le métier artistique.

Livraison gratuite

dès 50 euros d'achats*

Service client réactif et Français 🇫🇷

6/7j via mail

Livraison internationale

Livraison partout dans le monde

100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa